A a =
Generic selectors
Résultat exact
Rechercher dans les titre
Rechercher dans les contenus
Rechercher dans les articles
Rechercher dans les pages

 

Ancienne Poste :
Ce bâtiment abrite d’abord un presbytère.
A la demande de la population, y est inauguré le premier bureau de poste le 1er juillet 1908.
Favières avait déjà une boîte aux lettres depuis 1830 puis une seconde en 1893.
Le bureau de poste est supprimé en 1970.
Salle des fêtes :
Construction d’un bâtiment à usage de stockage de matériels en 1965 sous le mandat de Monsieur Louis-Victor Dortée (L 24 m et l 10.75 m).
Fermeture du hangar en 1966-1967.
Construction en dur de la scène et du bar en 1978 par les cantonniers Monsieur Masuet et Monsieur Nolin.
Installation du chauffage et du faux plafond en 1979.
Lavoir et abreuvoir :
Réhabilitation de l’abreuvoir dans le cadre d’un chantier école piloté par l’Association Initiatives 77 et le district de la Brie Boisée, à partir de 1998, car celui-ci avait été comblé et transformé en parking en 1963.
La construction du lavoir remonte à 1891 et la réfection de la toiture a été effectuée en 2006, suivie par la rénovation en 2007 du ravalement extérieur par les chantiers école avec le concours de l’Association Initiatives 77, le Syndicat d’Initiative Centre Brie, de la Communauté de communes de la Brie Boisée ainsi que de l’Association du Patrimoine et l’Association des pêcheurs.
École de Favières :
La première école au 12 rue Lucien Cotel est typique du 19ème siècle, elle est tenue par des religieuses jusqu’au début du 20ème siècle. En 1842, les parents payent suivant le niveau d’instruction, de 75 centimes pour apprendre à lire à 1 franc 50 pour apprendre à lire et à écrire.
On y compte 50 enfants en hiver et 20 en été car ceux-ci étaient indispensables aux travaux des champs.
Entre 1861 et 1862, la commune engage la construction d’une mairie avec l’école de garçons et le logement de l’instituteur (aile gauche de la façade actuelle).
Elle est agrandie au début du 20ème siècle par l’école de filles et la classe enfantine et fut inaugurée le 8 octobre 1905.
Église Saint-Martin :
Favières est déjà une paroisse au 9ème siècle et citée dans le catalogue des biens de l’Abbaye d’Hermières fondée en 1160. Au début du 13ème siècle, la puissante famille de Garlande a acquis les parts des abbés de Saint-Maur et d’Hermières.
Il n’y a pas de données certaines sur l’époque de la construction de l’église, mais la partie la plus ancienne (vers l’autel de la Vierge) étant de style Roman, il y a tout lieu de penser qu’elle date du 11ème siècle.
La tour du clocher date sensiblement de la même époque et mesure maintenant 35 mètres de haut.
Celle-ci a été légèrement raccourcie en 1893 suite à des dommages causés par la foudre.
Le clocher Roman massif abrite une cloche en fonte de 450 kg, baptisée Françoise-Charlotte.
Datant de 1739, cette cloche est l’œuvre de Louis Gaudineau, fondeur à Lieusaint.
Le clocher fut rénové en 2007 et la cloche remise en fonction le 19 septembre 2009, après 50 ans de silence.
Vitrail de l’église Saint-Martin
A l’époque, il y avait une seconde cloche sensiblement identique, mais celle-ci a été portée à l’hôtel des monnaies pendant la Révolution. Les lois ordonnaient que les églises ne devaient conserver qu’une seule cloche, et les autres devaient être fondues pour fabriquer des canons.
Les parties centrales de l’église (la nef et le chœur) ont été construites après le 11ème siècle.
L’église a été refaite en partie au 17ème siècle et en 1724 l’autorisation fut donnée de faire des coupes dans le bois d’Hermières pour la reconstruction du chœur.
Les boiseries du chœur et du maître-autel datent du 18ème siècle.
Le grand vitrail, face à la porte d’entrée, datant du milieu du 19ème siècle, a été entièrement restauré en 2005.
Cette même année, tous les vitraux de la nef ont été remplacés par des créations d’un maître verrier (Nicolas Alexandre, Les Vitraux de l’Arbalète).
Jusqu’en 1862, l’église était entourée d’un cimetière clos de murs.
En 1876, les tilleuls furent plantés.
La Route-des-Grès :
Le hameau de la Route-des-Grès possède aussi son école et sa chapelle.
En 1868, l’école de la Route-des-Grès était à côté de la chapelle et tenue par des religieuses.
En 1905 eut lieu la construction de l’école et l’agrandissement de l’école du Bourg, sous le mandat de Monsieur Lucien Geoffroy, de même que l’agrandissement de l’école des garçons et sa transformation en école mixte.
Aujourd’hui cette école est toujours en activité et accueille les élèves de CM2 du S.I.R.P.
La chapelle de la Route-des-Grès est construite en 1858 à l’initiative de Monsieur Moïana, alors propriétaire du Domaine d’Hermières, qui en fait don par testament en 1876 à la commune de Favières.
Cette chapelle de plan rectangulaire, sans transept, se fait remarquer par une abside en hémicycle et une nef plafonnée.
La façade est surmontée d’un petit campanile abritant une cloche.
Haut de page